Choeur d'hommes d'Anjou choeur d'hommes fondé en 1990

REQUIEM de Cherubini : bonheur musical et succès populaire

17 juillet 2014

Le public nombreux qui avait rempli la cathédrale d'Angers ce 30 novembre après-midi n'aura pas été déçu dans son attente. La masse imposante des 120 choristes était bien accordée à la fois à la majesté du lieu et à celle de ceRequiem en ré mineur de Cherubini pour voix d'hommes.

Le défi de rassembler pour la circonstance les amateurs des chœurs d'hommes d'Anjou, de la Mayenne, de la Sarthe et de Vendée a été pleinement réussi. La présence  et la qualité vocale des 24 professionnels du chœur de l'armée française  a contribué à la fois à leur sûreté et à leur cohésion.

Connaissant la puissance de l'œuvre et sachant qu'il n'y avait pas de soliste, j'avais choisi de me placer très loin pour bénéficier d'une écoute aussi globale que possible : j'ai admiré le fondu et l'équilibre de l'ensemble, de la légèreté des premiers ténors à la bonne assise des basses. On imagine le travail que cela a demandé pour arriver à un tel résultat.

La gageure était également de travailler dans l'orchestre avec des jeunes en formation dans les Conservatoires de Cholet et d'Angers. Là aussi l'armature de leurs professeurs et des professionnels de l'ensemble instrumental de la Mayenne a joué son rôle pour que l'orchestre soit à la hauteur des chœurs et de l'œuvre.

Éclat, ferveur et supplication : une œuvre achevée.

Prochain concerts

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher

Les actus

Irina, notre nouvelle directrice musicale

24 septembre 2020

Irina, notre nouvelle directrice musicale

Suite au départ de Romain pour des raisons professionnelles, c’est maintenant Irina Nikonovich qui dirige la Choeur d’hommes d’Anjou. Nous avons déjà fait trois répétitions avec notre nouvelle cheffe qui nous apporte toute ses compétences musicales de professeur de chant et cheffe de choeur.

Brève description de son parcours 

Irina NIKONOVICH est née au Kazakstan où elle a très tôt embrassé la carrière professionnelle musicale. Formée à la rigoureuse école russe, elle y a obtenu son Diplôme d'État de Fin d'Études de l'Institut de Formation des Maîtres de Musique au Kazakhstan, puis le Diplôme d'État de Fin d'Études Supérieures au Conservatoire Régional Supérieur d'État de Magnitogorsk en Russie. 

Depuis lors, son expérience professionnelle n'a cessé de se diversifier et de s'enrichir. En Russie d'abord comme chef de chœur, professeur de chant et professeur de direction de chœur notamment à l'Institut de formation des Maîtres de Musique de Roudnyï puis au Théâtre Académique d'Opéra et du Ballet de Ekatérinbourg puis de Magnitogorsk.

En France depuis 2001, à la direction musicale de stages de perfectionnements pour des choristes confirmés et chefs de chœur en région Bourgogne ; à la Direction du Chœur Régional de Champagne-Ardenne « A Cœur Joie » dans le cadre des Choralies 2010, 2013 puis 2016 à Vaison-la-Romaine ; enseignante de chant, chant choral, techniques vocales et piano en Champagne-Ardennes (jusqu'en 2013) puis en Pays de Loire (diverses écoles de musique et Conservatoire à Rayonnement Régional ; et, également, comme chanteuse mezzo soprano soliste. 

Toutes les personnes qu'il lui a été données de former et d'accompagner dans l'apprentissage et la pratique de son art, témoignent à l'égard d'Irina Nikonovich d'un investissement total et sans relâche, d'un charisme rayonnant et généreux qui leur permettent toujours de viser l'excellence et de parvenir, en tous cas, au plaisir partagé du chant et de la musique.

 

Voir tout